Digitale Bildung im Kreis Aschaffenburg wird weiter ausgebaut

Commission de la culture et de l’école : Nouveau département spécialisé « L’informatique à l’école » au bureau du district – la médiathèque du district lance son propre site Internet

2 minutes



Vous devez vous connecter pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité.

L’éducation numérique dans le district d’Aschaffenburg continue d’être étendue : avec son propre service spécialisé dans le bureau du district, un centre de données, un nouveau site Web et davantage d’iPads. Cela est devenu clair dans divers rapports de situation de la commission scolaire, sportive et culturelle du conseil de district lundi.


Herbert Millemann est le chef du nouveau département informatique spécialisé dans les écoles du bureau de district, qui existe depuis janvier. Il a présenté son domaine de responsabilité, qui comprend environ 6 300 étudiants, 800 enseignants, plus de 5 000 iPads et 2 400 PC et notebooks. Il a désigné ses domaines de responsabilité comme la prise en charge des innovations et leur accompagnement par des propositions de mise en œuvre. Il souhaite également être la personne de contact pour la sécurité informatique. D’autres domaines d’activité sont une structure matérielle et logicielle efficace ainsi que la poursuite de l’expansion de Lan, W-Lan et Internet

La prochaine étape consiste à mettre en place notre propre centre de données informatique. Tout d’abord, un centre informatique provisoire doit être construit au centre scolaire de Hösbach, qui mettra en réseau les quatre écoles qui s’y trouvent. D’autres écoles s’ajouteront progressivement. A terme, le déménagement dans un datacenter professionnel est prévu, que la commune souhaite louer. Les coûts de démarrage du centre de données sont estimés à 370 000 euros, le district recevant environ 90 % de cette somme – 333 000 euros – de l’État libre.

Monika Hartl (Verts, Goldbach) a demandé si elle avait bien compris qu’Herbert Millemann n’avait pas d’employés à lui. Selon le trésorier de district Florian Stein, c’est actuellement le cas. Cependant, le district peut avoir du personnel subventionné. Stein : “M. Millemann trouvera du personnel.” Millemann a ajouté que la centralisation sauve les travailleurs qualifiés du district dans les écoles.

Au vu des masses de données, Simon Dümig (SPD, Sailauf) a demandé si les écoles du district pouvaient être connectées via le réseau public. Selon Millemann, une connexion 10 gigabits d’Alzenau à Hösbach coûterait 3 000 à 4 000 euros par mois avec Deutsche Telekom. Il est donc prévu d’y regrouper les données des trois écoles du district et de les alimenter ensuite dans le réseau. Le district veut louer des lignes pour cela. Lorsqu’on lui a demandé si les écoles du district pouvaient également utiliser le centre de données, Florian Stein a répondu que les écoles n’avaient pas encore été approchées. Cela sera fait dans une prochaine étape.

La médiathèque de quartier a pour vocation d’apporter une aide à l’éducation numérique « l’école de demain ». Adi Gutjahr, chef du département de l’école, a expliqué que celui-ci lancera son propre site Web en septembre pour tenir la famille de l’école au courant des nouveaux développements. Cela devrait avoir une fonction de chat pour les parents qui peuvent y poser des questions. De plus, des vidéos explicatives sont à mettre en ligne. Les enseignants peuvent emprunter du matériel pédagogique numérique à la médiathèque via le site Web, comme des imprimantes 3D, des lunettes VR, des ensembles robotiques ou des jeux de programmation. L’Etat libre de Bavière a désormais promis au district près de 320 000 euros pour l’achat de ces matériels pédagogiques.

Lors de l’équipement des classes iPad en tablettes, un nouveau tour d’acquisition démarre le 4 juillet. Non seulement les élèves des nouvelles 5e années, mais aussi les retardataires peuvent en acquérir un. Au Spessart-Gymnasium d’Alzenau, au moins dix pour cent des élèves des classes supérieures n’ont pas encore leur propre iPad. Le collège Glasberg à Mömbris s’est également joint à nous.

Suite à des problèmes avec l’ancien concessionnaire, l’ordre de concession a été remis en appel d’offres. Une entreprise de Mespelbrunn a remporté le contrat. Leur offre est extrêmement bon marché, dit Gutjahr. Le nouvel iPad d’Apple avec 64 gigaoctets, assurance comprise, coûte 527,82 euros, avec financement à tempérament 544,80 euros. La nouvelle offre étant moins chère, la subvention pour le quartier diminuera. La subvention est de 50 %, soit 272,40 euros par iPad.

Entre-temps, le ministère bavarois de la culture a lancé un projet pilote dans lequel deux années dans des écoles sélectionnées sont subventionnées avec 300 euros par iPad. Un total de 16 millions d’euros est disponible à cet effet. La ville et le district ont chacun enregistré trois écoles à cet effet. Dans le quartier se trouvent le Hanns-Seidel-Gymnasium et la Pestalozzi-Förderschule à Hösbach ainsi que la Realschule Großostheim.

Cela soulage financièrement le district, selon le chambellan de district Stein. Cependant, ce financement doit encore être intégré dans le processus de financement du district. Cela devrait être résolu cette semaine. Maili Wagner (Freie Wahler, Laufach) a rappelé que la subvention de 300 euros n’est qu’une composante d’un projet global de développement scolaire qui vise également à tester l’enseignement numérique et l’administration numérique.

Josef Pommerl


nouveau commentaire

nouveaux commentaires

Aucun commentaire n’a encore été écrit sur ce sujet

charger

Inclure l’article

Leave a Comment