Die häufigsten Augenerkrankungen bei Haustieren

Greifswald. Le capitaine de neuf ans, un Jack Russell Terrier, a les yeux légèrement secs. Comme pour les humains, il reçoit maintenant des gouttes pour les yeux qui atténueront le problème. Ce que la plupart des propriétaires d’animaux ne savent pas, c’est que de nombreuses villes ont maintenant des vétérinaires spécialisés en ophtalmologie. Aussi à Greifswald pendant un an.

En savoir plus après l’annonce

En savoir plus après l’annonce

dr Sabine Sahr est ophtalmologiste pour animaux au sein du cabinet de groupe Quandt et Bracke. Elle est née et a grandi à Neubrandenburg et a étudié à Leipzig. Elle a travaillé pendant plusieurs années à la clinique pour petits animaux de l’Université de Leipzig et au cabinet vétérinaire ophtalmologique Allgoewer à Berlin. La femme de 41 ans dit avoir été particulièrement fascinée par le domaine de l’ophtalmologie pendant ses études : « La plupart des animaux ne meurent généralement pas de maladies oculaires. C’est un domaine gérable, mais aussi très intéressant.

L’ulcère du boxeur est l’une des maladies oculaires les plus courantes chez le chien

Comme en médecine humaine, il existe de nombreuses maladies oculaires différentes chez les animaux. La plupart des patients de Sahr sont des races de chiens à nez court comme les carlins ou les bouledogues français. Ils souffriraient le plus souvent de maladies oculaires, explique le vétérinaire.

En savoir plus après l’annonce

En savoir plus après l’annonce

Les raisons en sont les yeux trop saillants, les interstices des paupières trop grands et le film lacrymal trop mauvais. Toutes les caractéristiques issues de l’élevage. “Ils ne ferment pas assez les yeux et ne remarquent pas quand leurs yeux sont trop secs. Ils ne remarquent même pas eux-mêmes les petits défauts cornéens.”

L’une des maladies oculaires les plus courantes chez les chiens est le SCCED – également connu sous le nom d’ulcère du boxeur. Il s’agit d’un défaut cornéen qui ne guérit pas correctement. “Cela se produit spontanément et c’est l’un des problèmes que je vois deux à trois fois par jour. C’est très courant chez les boxeurs, et maintenant beaucoup chez les bouledogues français aussi. Mais c’est quelque chose que n’importe quelle race peut avoir”, explique le vétérinaire.

Séquestration cornéenne chez les chats de race à nez court

Étant donné que l’évolution de la maladie fluctue et que le défaut cornéen est parfois meilleur, parfois pire, de nombreux propriétaires reconnaissent souvent le problème trop tard. De plus, explique Sahr, le problème est difficile à identifier au premier coup d’œil : “Parce que les médicaments n’aident pas, l’œil doit alors être traité avec un broyeur de cornée.”

Les chats souffrent souvent de maladies oculaires infectieuses, causées par exemple par le virus de l’herpès. « Nous voyons cela beaucoup avec les chats en refuge ou en plein air. Mais les chats domestiques peuvent aussi être touchés. La séquestration cornéenne est plus fréquente chez les chats de race à nez court. Ceux-ci dénotent une zone morte de la cornée. Une séquestration cornéenne se traduit par une tache noire dans l’œil. « Si celui-ci n’est pas opéré, il peut arriver que l’œil fuie. Mais la plupart des propriétaires voient le point noir à temps.

Le vétérinaire déconseille les remèdes maison tels que le thé à la camomille

Chez la plupart des animaux, les problèmes oculaires se manifestent par des larmoiements et des louchements plus fréquents, explique le vétérinaire. “C’est différent avec les proies comme les lapins. Parce que ce sont des proies, ils ne peuvent pas se permettre de cligner des yeux trop souvent. Ils ne montrent généralement pas non plus qu’ils sont malades – seulement lorsqu’ils se sentent vraiment mal. Les chiens et les chats sont des chasseurs. Donc ils peuvent toujours s’allonger quand ils sont malades parce qu’ils n’ont pas à avoir peur d’un prédateur.”

En savoir plus après l’annonce

En savoir plus après l’annonce

Mais que peuvent faire les propriétaires pour prévenir les maladies oculaires ? Il n’y a pas trop d’options, dit le vétérinaire. Les gouttes pour les yeux aident à lutter contre les yeux secs. Dans le cas des carlins, il est possible de réduire chirurgicalement les espaces entre les paupières, explique Sahr. “Cela améliore le film lacrymal, l’œil est mieux humidifié. Ce serait encore mieux de ne pas les élever avec ces grands yeux en premier lieu.”

Le vétérinaire déconseille généralement l’utilisation de remèdes maison prétendument éprouvés tels que le thé à la camomille. “L’eau claire suffit à éliminer les sécrétions séchées de l’œil. Le thé à la camomille, par exemple, pourrait entraîner des allergies ou la perte de cheveux. Surtout, il est important d’aller chez le vétérinaire à temps si des problèmes oculaires surviennent chez les amis à quatre pattes. “Cela peut empêcher que des choses pires ne se produisent”, déclare Sahr avec certitude.

Les propriétaires d’animaux peuvent trouver le Dr Sabine Sahr dans le cabinet vétérinaire Quandt et Bracke, An den Wurthen 26. De plus amples informations sont disponibles sur le site www.tieraugen.doctor

Leave a Comment