Acht Bildungspolitiker*innen nehmen Einblick in den Kindergartenalltag

Invitation de l’initiative de soutien à l’enseignement primaire à Vienne

Vienne (OTS) À l’invitation de l’initiative de soutien Elementary Education Vienna, huit politiciens de l’éducation de différents partis ont passé une journée dans un jardin d’enfants. Ils ont pu se faire une idée de la haute qualité de l’enseignement ainsi que des défis que le manque massif de personnel implique pour les établissements d’enseignement primaire.

Harald Zierfuss, porte-parole de l’éducation ÖVP-Vienne, Felix Stadler et Julia Malle, porte-parole de l’éducation, ainsi que Judith Pühringer, chef du parti des Verts de Vienne, Sibylle Hamann porte-parole de l’éducation Die Grünen, Martina Künsberg Sarre, porte-parole de NEOS pour l’éducation et la science, Bettina Emmerling Le porte-parole de l’éducation NEOS-Vienne et Marcus Gremel, porte-parole de l’éducation SPÖ Vienne, ont eu un bon aperçu du domaine professionnel diversifié et stimulant de la maternelle.

En fin de journée, ils ont formulé leurs revendications dans le cadre de la campagne #besoins de la maternelle par l’initiative des supporters. Cela a été utilisé pour attirer l’attention sur la situation extrêmement tendue dans les jardins d’enfants et les garderies après l’école au cours des deux dernières années. Avec l’augmentation des ressources financières pour ce domaine d’environ 60 millions d’euros par an (accord 15a en mai 2022), l’urgente réduction du nombre d’enfants par groupe et l’amélioration du ratio enseignant-enfants ne peuvent être mises en œuvre. Cependant, il s’agirait des mesures les plus urgentes pour faire en sorte que davantage de diplômés de la formation pour devenir enseignants du primaire entrent ou restent dans la profession qu’ils ont apprise.

Au contraire, l’objectif de cet accord 15a est avant tout d’augmenter le nombre de places pour les enfants de moins de trois ans. D’où les éducateurs devraient provenir est une énigme.

Les exigences de l’initiative de soutien en détail :

  • Moins d’enfants par groupe
  • Moins d’enfants par enseignant: Un pédagogue devrait s’occuper de moitié moins d’enfants qu’aujourd’hui et toujours avoir un assistant à ses côtés.
  • Donc ça signifie: plus d’employés – Éducateurs, assistants, mais aussi personnes qui soutiennent les dirigeants dans les activités administratives et assument le travail de bureau.
  • La formation des enseignants doit être modifiée, l’enseignement primaire en a besoin offensive d’entraînement.
  • Son les salaires sont donc fermés soulever.
  • D’autres aussi professionnels tels que les psychologues, les orthophonistes, les ergothérapeutes, les travailleurs sociaux et les éducateurs du primaire axés sur l’inclusion doivent visiter régulièrement les jardins d’enfants et les garderies après l’école être disponible.
  • Les éducateurs ont besoin plus de temps pour se préparer leur travail avec les enfants et pour les discussions avec les parents.
  • De plus, il y a les salaires, les règlements de vacances, la taille des groupes, les enfants par enseignant, la conception et les exigences du travail éducatif et l’équipement des groupes et les règlements pour les salles pour les jardins d’enfants privés et publics.
  • Tout le monde et en particulier les politiciens devraient Reconnaître un travail comme un travail éducatifce qui est particulièrement important car les premières années sont les années de développement les plus importantes pour tout être humain.

Les revendications des politiques : les besoins de la #maternelle

Félix Stadler, Porte-parole de l’éducation des Verts à Vienne : Plus de personnel et des groupes plus petits

Julia Malléporte-parole pour l’éducation des Verts à Vienne : solidarité

Judith Puhringerchef du parti des Verts à Vienne : Les meilleures conditions-cadres pour que les personnes qui travaillent ici soient heureuses d’assurer leur subsistance et de rester heureuses.

Sibylle HamannLes Verts, porte-parole de l’éducation : #temps, #espace, #ressources, #expertise

Martina Kunsberg SarreNEOS, porte-parole pour l’éducation et la science : Enfin une action et un soutien réels de la part des gouvernements fédéral, étatiques et locaux

Bettina EmmerlingNEOS Vienne, porte-parole pour l’éducation, les affaires sociales, les transports, l’environnement et les femmes: Un meilleur ratio travailleurs qualifiés-enfants, plus d’éducateurs et la reconnaissance en tant que premier établissement d’enseignement

Harald ZierfussÖVP Vienne, porte-parole de l’éducation : petits groupes

Marcus GremelSPÖ Vienne, porte-parole des enfants et des familles : Plus d’appréciation

La plupart de ces demandes ne peuvent pas – même à distance – être satisfaites avec l’augmentation budgétaire décidée dans l’accord 15a.

Photos disponibles sur demande auprès des porte-parole des médias.

Questions & contacts :

Éducation à la diaconie :
Karin Brandstötter, Tél. : 0664 827 34 83,
karin.brandstoetter@diakonie.at, www.bildung.diakonie.at

Kinderfreunde Vienne :
Michaela Müller-Wenzel, Tél. : 0664 542 31 58,
michaela.mueller-wenzel@wien.kinderfreunde.at, www.wien.kinderfreunde.at

Enfants à Vienne (KIWI):
Susanne Borth, Tél. : 0664 886 89 008
à la naissance@kinderinwien.at, www.kinderinwien.at

Fondation Saint-Nicolas :
Gabriele Zwick, Tél. : 0664 610 1398
g.pince@nikolausstiftung.at, www.nikolausstiftung.at

Leave a Comment