Menschen – Themen – WochenKurier

Fabian Domaschke et Niclas Jordan sont les deux plus jeunes membres du club d’élevage de lapins de race Hoyerswerda S28. Le club est content des jeunes engagés.

Niclas et Fabian ne sont pas forcément à la hauteur des clichés auxquels les jeunes aiment penser aujourd’hui. Alors que beaucoup de leurs contemporains s’occupent principalement de loisirs comme le sport ou l’informatique, les deux jeunes hommes sont plus attirés par la nature. Niclas Jordan et Fabian Domaschke sont des éleveurs de lapins enthousiastes et font partie des plus jeunes membres du club de lapins de race S28. Une bénédiction, comme le dit le père de Fabian, Marcel Domaschke. Entretenir la vie des jeunes dans le club et faire en sorte qu’il y ait une bouffée d’air frais dans les rangs des membres. De plus, malheureusement, il devient de plus en plus évident que les jeunes perdent leur lien avec la nature, compte tenu de l’évolution sociale qui se caractérise, entre autres, par les nouveaux médias et leurs influences ainsi que le rythme effréné et trépidant des vie de tous les jours, explique le président du club d’élevage de lapins de race S28. Il est tout à fait normal et naturel que son fils Fabian s’occupe au quotidien de ses lapins, nettoie les étables, récolte le fourrage, observe attentivement afin de découvrir rapidement des maladies et autres problèmes de santé chez ses animaux et propose des options de traitement adaptées. pour montrer la voie. Le père Marcel et son fils Fabian partagent une fascination commune pour l’élevage de lapins. Cela soude également les générations au sein de la famille. Chez Domaschkes, grand-père s’occupe chaque jour de couper les légumes. Et tandis que l’aîné coupe des carottes, la sœur de Fabian, âgée de sept ans, est également heureuse d’aider.

Les longues oreilles moelleuses ne sont pas des peluches

La situation est similaire pour Niclas Jordan, qui a terminé une année sociale volontaire (FSJ) à l’école primaire “Am Park” et était prêt à aider à organiser la journée des animaux de compagnie de l’école qui avait lieu en été. Le jeune de 19 ans a eu l’idée de mettre les lapins et les pigeons à l’honneur aux côtés d’un chien et d’autres animaux. Une très bonne idée comme il s’est avéré. Les enfants étaient plus qu’enthousiastes et ont posé de nombreuses questions sur les jolis animaux aux longues oreilles et à plumes. Ce que les garçons et les filles ont également appris : aussi mignons et moelleux que soient les lapins, ce ne sont pas des peluches. Au lieu de cela, les longs-oreilles aiment une certaine distance avec les gens et pas de coups exagérés, a expliqué Niclas Jordan, tandis que son grand-père Harald Jordan a emmené les enfants un peu plus tard dans le monde fascinant des pigeons voyageurs. Avec un conditionnement classique, les oiseaux peuvent être dressés pour devenir de véritables artistes de l’orientation. Cela ne fonctionne pas avec les lapins de race, mais cela ne rend pas les animaux moins fascinants. C’est donc amusant de voir les stocks d’animaux grandir en bonne santé et ainsi apporter une contribution importante à la préservation des races et ainsi pouvoir être très proche de la nature, déclare Fabian Domaschke. Le joueur de 15 ans pourrait bien imaginer travailler plus tard au conseil d’administration du club et assumer plus de responsabilités. Le Lautaer peut déjà se prévaloir d’un certain nombre de succès tels que “Best Junior Breeder” et attend avec impatience la prochaine exposition. L’exposition du club prévue pour novembre a dû être annulée en raison de la pandémie corona. Mais le report n’est pas levé, affirment les membres de l’association des lapins de race Hoyerswerda, qui souhaitent également solliciter des pourparlers avec le maire Torsten Ruban-Zeh car l’association recherche en urgence un lieu pour ses réunions. Toute personne intéressée par la vie du club et souhaitant en savoir plus sur l’élevage de lapins est invitée à contacter le président du club Marcel Domaschke par e-mail : rkz-s28@t-online.de.

Leave a Comment