Elon Musk und Jack Dorsey halten nichts von NFTs, Metaverse und Web3

FREDERIC J. BROWN/AFP via Getty Images/Joe Raedle/Getty Images

Elon Musk et Jack Dorsey sont connus pour leur soutien vocal aux crypto-monnaies.

Cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont fans d’autres technologies décentralisées.

Les deux milliardaires se sont notamment prononcés contre le Web3. Dorsey prévient qu’il pourrait être détourné par des entreprises.

Elon Musk et Jack Dorsey n’hésitent pas à crier leur enthousiasme crypto sur les toits. Les monnaies virtuelles ont gagné du terrain ces derniers temps, en particulier ces dernières années pendant la pandémie. Deux de leurs plus grands défenseurs en ligne sont les PDG de Tesla et Twitter (et nombre de leurs pairs).

Bien qu’ils soient partisans, cela ne signifie pas qu’ils sont pour toutes les technologies décentralisées qui fonctionnent sans autorité centrale. En particulier, les deux ont clairement exprimé leur scepticisme à l’égard des jetons non fongibles (NFT), de Web3 et du soi-disant métaverse.

Les NFT sont des images numériques qui sont rendues infalsifiables via la blockchain et peuvent donc être échangées. Web3 est ce que certains appellent la prochaine version d’Internet, qui devrait également se dérouler sur la blockchain. Tout cela contraste avec les sites Web d’aujourd’hui, qui sont exploités par de grandes entreprises de technologie “Web2” telles que Google ou Amazon. En théorie, cela devrait donner aux gens plus d’autonomie sur leur présence en ligne.

Et puis, bien sûr, il y a le Metaverse : le mot à la mode le plus en vogue d’aujourd’hui, où tout le monde devrait pouvoir jouer, vivre et travailler dans un espace virtuel avec du matériel VR.

lire aussi

Crypto, Blockchain, Metaverse : C’est le premier ETF avec lequel vous pouvez investir dans le Web3

Musk pense que Web3 est un mot à la mode marketing

Dorsey et Musk ne sont pas découragés. Musk a déjà proposé l’un de ses tweets à la vente en tant que NFT en mai 2021. Mais en décembre, il s’est moqué des NFT pour avoir essentiellement “pixelisé le dollar”, affirmant que la fonction d’image de profil NFT de Twitter était “ennuyeuse”.

Il a dit que “Web3 sonne comme de la merde” et que “est plus un mot marketing à la mode qu’une réalité pour le momentt”. Cependant, il a également noté que personne ne sait ce que l’avenir apportera. Il a déclaré à The Babylon Bee qu’il ne savait pas s’il croyait “à ce truc de Metaverse” et ne comprenait pas pourquoi quelqu’un voudrait “rester un putain écran devant leur visage toute la journée.”

Et puis il y a Dorsey, qui s’est récemment associé au célèbre investisseur de la Silicon Valley Marc Andreesen et autres a discuté de l’un de ses plus gros problèmes avec le Web3 : le potentiel de prise de contrôle par les entreprises et la centralisation du Web plutôt que de laisser le peuple rester au pouvoir. “Vous ne possédez pas le web3”, a-t-il tweeté en décembre. “Ce sont les VC et leurs LP.” Il parlait des sociétés de capital-risque et de leurs partenaires.

Andreesen – dont la société a16z a investi dans le Metaverse et Web3 – l’a bloqué sur Twitter après que Dorsey se soit apparemment moqué directement d’a16z. « Quelqu’un a-t-il vu Web3 ? Je ne le trouve pas”, tweeté Musc le 20 décembre. Dorsey a répondu: “C’est quelque part entre a et z.”

Dorsey s’est également moqué de la vision de Meta du Metaverse, en accord avec un tweet le qualifiant de “dystopique”.

Les discussions sur les NFT, le Web3 et le Metaverse ont déclenché le battage médiatique à leur sujet – comme pour les crypto-monnaies. Ainsi, l’éloignement de Musk et Dorsey de ces trois problèmes ne fait que rendre le bruit autour d’eux encore plus clair.

lire aussi

Metaverse est bien plus que Facebook : c’est derrière le monde numérique parallèle dans lequel les entreprises investissent actuellement des milliards

Ce texte a été traduit de l’anglais par Mascha Wolf. Vous pouvez trouver l’original ici.

Leave a Comment