„Das Kabelnetz ist weitgehend ausgebaut“

Il y aura 35,8 millions de connexions gigabit en Allemagne cet été. Cela remonte à l’estimation d’une étude de marché réalisée par le VATM en collaboration avec la société Dialog Consult et l’expert en télécommunications, le professeur Dr. Torsten J Gerpott. Ce nombre est composé de connexions pouvant être mises en œuvre via DOCSIS 3.1 – c’est-à-dire une connexion filaire – et via la fibre optique. “Mais cela ne signifie pas que nous n’avons devant nous qu’un peu plus de 5 millions de foyers en Allemagne”, déclare Gerpott, faisant référence à près de 42 millions de foyers en Allemagne. Car de nombreux foyers ont accès à la fois à de vrais raccordements à la fibre optique – mais aussi au câble.

Seulement 100 000 nouvelles connexions câblées avec des débits de données gigabit

Lors de la présentation, Gerpott a osé jeter un regard approfondi sur les chiffres. Le nombre de connexions gigabit a augmenté de 1,8 million en seulement six mois depuis la fin de l’année. Mais tous les clients n’utilisent en aucun cas cette infrastructure. Seuls 34,4 % des clients utilisent une connexion par fibre optique ou une connexion par câble compatible gigabit, quelle que soit la bande passante.

Remarquable : Selon l’étude de marché, il n’y a pratiquement pas de croissance dans le réseau câblé. “Le réseau est largement étendu”, explique Gerpott. Seules 100 000 connexions ont été mises à niveau au cours des six derniers mois. Il y a maintenant un total de 25,7 millions de foyers qui peuvent techniquement réserver une connexion avec gigabit en aval du câblodistributeur. Étonnant également : la demande stagne également et reste quasi constante avec un taux de réservation de 35,4 %. La valeur actuelle des connexions actives n’est que de 0,2 point de pourcentage au-dessus de la dernière valeur fin 2021. Au vu de prix bien inférieurs à 40 euros pour une connexion 1 Gbit/s, c’est étonnant.

Une croissance rapide peut être observée dans les connexions à fibre optique. Il y a déjà 10,1 millions de connexions ici, où le câble à fibre optique va au moins dans le bâtiment – ​​ou même dans l’appartement. Pour la première fois, l’Allemagne franchit la barre des 10 millions – grâce à une croissance remarquable de 20,2 % ou 1,7 million de connexions possibles en seulement six mois. Le nombre de connexions réservées (indépendamment de la bande passante) a également augmenté de 23,1 % pour atteindre 3,2 millions.

Telekom étend rapidement son réseau de fibre optique…

Il est frappant de constater que Deutsche Telekom appuie sur le gaz en ce qui concerne l’expansion de la fibre optique. Il compte désormais 4,2 millions de raccordements possibles en fibre optique (3,4 millions d’ici fin 2021), les concurrents ont 5,9 millions de lignes (5 millions d’ici fin 2021). En termes de pourcentage, Telekom a mis en place plus de connexions à fibre optique au cours des derniers mois que tous ses concurrents réunis. Telekom a récemment annoncé qu’elle construirait plus de connexions à fibre optique à l’avenir que prévu initialement.

“Maintenant que la pression de la concurrence n’a cessé de croître, Telekom se concentre désormais clairement sur la construction de FTTB/H”, déclare Gerpott. “Cependant, Telekom doit ‘jouer’ équitablement et ne pas compter sur la superstructure ou la relocalisation stratégique, ce qui retarde souvent l’expansion dans les zones rurales ou la rend économiquement impossible. Nous devons travailler ensemble et non les uns contre les autres”, prévient le président de VATM Zimmer lors de la présentation du étude au salon Anga Com à Cologne.

… mais impossible de s’en débarrasser

Cependant, en ce qui concerne les connexions réellement utilisées, Telekom n’avance pas. Le soi-disant taux de participation a en fait baissé alors qu’il a augmenté pour les concurrents. Cela peut s’expliquer par le fait que de nombreux concurrents construisent des réseaux à fibre optique là où il n’y a que peu ou pas d’alternatives, tandis que Telekom se concentre sur la conversion de ses réseaux VDSL à la fibre optique. Dans ces régions, cependant, les clients continuent souvent à utiliser le VDSL ou le réseau câblé parallèle.

Comme mentionné au début : 35,8 millions de connexions compatibles gigabit ne signifient pas que seule une petite proportion de ménages doit encore être connectée. En fait, il existe une intersection d’environ 5,3 millions de foyers qui pourraient réserver à la fois la fibre optique et le gigabit par câble. Inversement, cela signifie que 72,8 % de tous les ménages (30,5 millions) disposent actuellement d’au moins une infrastructure compatible gigabit dans leur maison.

C’est ainsi que l’expansion du gigabit continue

Dans ses prévisions, Gerpott suppose qu’environ 38 millions de connexions seront compatibles gigabit d’ici la fin de 2022 grâce à une nouvelle expansion avec la fibre optique. En fin de compte, cela représenterait 90 % des ménages privés. Les connexions en fibre optique dépasseront les 12 millions. Pour la fin de 2025, Gerpott suppose qu’il y aura un taux de couverture en fibre optique d’au moins 50 %.

Continuez à lire maintenant

DSL, câble & Co : votre connexion Internet doit vraiment être aussi rapide

Leave a Comment