Programm in NRW wird verlängert und flexibilisiert

Le programme d’action “Arriver et rattraper son retard” pour compenser les déficits d’apprentissage des enfants et des jeunes causés par la pandémie sera prolongé et assoupli. Dans ce cadre, environ 51 millions d’euros seront redirigés et donc utilisés de manière encore plus ciblée.


05/09/2022

Rhénanie du Nord-Westphalie

communiqué de presse

Ministère des écoles et de l’éducation du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie



  • © www.pixabay.de

Cela signifie que tous les volets du programme « Arriver et rattraper son retard » se poursuivront désormais jusqu’à la fin de 2022. La ministre de l’Éducation, Yvonne Gebauer, a expliqué : « Les conséquences de la pandémie de corona se feront sentir à long terme, en particulier dans le domaine de l’éducation. . Avec le programme de 430 millions d’euros “Arriver et rattraper son retard”, le gouvernement de l’État a lancé un programme complet pour lutter contre les conséquences de la pandémie. De cette façon, nous nous occupons non seulement des lacunes de connaissances qui sont apparues, mais aussi des conséquences psychologiques et physiques et soutenons nos enfants de manière très concrète. Nous rendons le programme encore plus flexible et utilisons l’argent de manière plus ciblée pour fournir un soutien exactement là où l’aide est la plus efficace. Par conséquent, les modules du programme qui sont particulièrement demandés seront augmentés de 51 millions d’euros et prolongés jusqu’à fin 2022. »

Face aux conséquences de la pandémie, la Rhénanie du Nord-Westphalie compte principalement sur le soutien des écoles par le biais de personnel supplémentaire. Une partie importante du module de programme “Extra-Personal” est le programme d’assistance OGS, avec lequel des offres de soins et d’éducation supplémentaires peuvent être mises en œuvre dans les écoles primaires et spécialisées. Environ 70 millions d’euros sont disponibles pour cela. En raison de la demande toujours élevée, 26 millions d’euros supplémentaires seront mis à disposition. Le programme, initialement limité à la fin des vacances d’été, sera prolongé jusqu’à la fin de l’année.

Dans le cadre de “Arrive and Catch Up”, le programme étatique “Extra Time for Learning” lancé en mars 2021 pour promouvoir les loisirs extrascolaires volontaires et les vacances à l’été 2021 a déjà été considérablement augmenté. Au total, 60 millions d’euros seront disponibles pour l’éducation et l’accueil périscolaires d’ici la fin des vacances d’été 2022. Cela signifie que plus de 18 000 mesures collectives et plus de 700 mesures individuelles ont déjà été approuvées (au 30 avril 2022). De nombreuses mesures sont également prévues pour les prochaines vacances d’été. En raison de la demande toujours élevée, le ministère de l’Éducation et de l’Éducation prolongera également ce programme jusqu’à la fin de 2022 et mettra à disposition 15 millions d’euros supplémentaires.

Le projet d’intégration “FIT in Deutsch” a débuté pendant les vacances d’automne 2017 pour permettre aux enfants et aux jeunes nouvellement immigrés de recevoir un enseignement continu de la langue allemande qui va au-delà des heures de cours habituelles. Le nombre de mesures réalisées n’a cessé d’augmenter depuis lors. Par rapport à l’année 2019 avant la pandémie, le nombre de mesures réalisées en 2021 pendant les vacances de Pâques, d’été et d’automne a presque doublé (722/1 333). Jusqu’à présent, 11,5 millions d’euros ont été utilisés pour “FIT en allemand”. Le ministère débloque environ 10 millions d’euros pour prolonger le programme jusqu’à la fin de l’année.

Dans le module du programme “Extra-Money”, environ 50 millions d’euros sont utilisés pour les chèques-éducation individuels des étudiants. Afin que le « complément d’argent » prévu pour les chèques-études puisse être utilisé encore plus efficacement, les fonds prévus à cet effet seront également assouplis à partir du 1er août jusqu’à la fin du programme au 31 décembre 2022, notamment pour les étudiants en les cours professionnels en alternance dans les écoles professionnelles. À partir de l’année scolaire à venir, les autorités scolaires peuvent utiliser les fonds non engagés pour les chèques-éducation à leur propre discrétion pour compléter le budget de l’école ou de l’autorité scolaire. Cela signifie que des mesures liées à l’école sous forme de cours, de groupes de travail ou d’autres offres peuvent être menées directement sur place afin de toucher le plus d’élèves possible. Par ailleurs, les autorités scolaires ont la possibilité de mettre en place des offres régionales inter-écoles.

Enfin, la ministre de l’Ecole et de l’Education, Yvonne Gebauer, a expliqué : « Le large éventail de programmes proposés par ‘Arriver et rattraper’ est très bien accueilli tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des écoles. Nous avons pris le bon chemin et travaillons constamment à adapter les offres aux besoins. L’efficacité du programme sera encore améliorée grâce à des mesures de suivi ciblées et nos enfants et nos jeunes recevront un soutien encore plus ciblé pour rattraper le retard causé par la pandémie. Étant donné que le traitement des conséquences de la pandémie ne peut être achevé d’ici la fin de 2022, je continuerai à travailler au niveau de l’État et au niveau fédéral pour garantir que des programmes tels que “Arriver et rattraper son retard” se poursuivent au-delà de la fin de 2022 .”

“Arriver et rattraper son retard” se compose des quatre modules de programme “Argent supplémentaire”, “Personnel supplémentaire”, “Temps supplémentaire” et “Vue supplémentaire”.

Le ministère de l’Éducation et de l’Éducation fournit des informations détaillées sur les différentes options de financement du programme d’action sur le portail de l’éducation.



Leave a Comment