Kunstmuseum Albstadt wird noch mehr zum Ort der Bildung

Le projet extraordinaire présenté par le ZAK au musée d’art d’Albstadt est en cours depuis le dimanche 30 mars. L’objectif de “Big Bang – New Worlds in Experimental Printing” cette fois n’est pas une exposition, mais purement l’engagement actif avec les techniques d’impression, est à la fois une exposition, un atelier d’impression et un plateau de tournage pour les vidéos des médias sociaux.


« Éducation et Médiation »

Dans des ateliers, les visiteurs peuvent eux-mêmes concevoir des gravures en relief ou en taille-douce, qui sont ensuite également présentées. Cette démarche, qui s’inscrit dans une démarche délibérément élargie « d’éducation et de médiation », est donc une nouveauté absolue dans le programme de la maison de renom.


Une conclusion globalement positive

La curatrice Melanie Löckel tire une conclusion globalement positive de ce nouveau format : “Bien sûr, certains ateliers ont eu plus de succès que d’autres”, dit-elle. En général, cette forme d’événement, dans laquelle les ateliers ne sont pas seulement un accessoire, mais le pivot d’une série d’événements, peut être réservée comme un succès :


S’y attaquer soi-même est amusant

« Les gens peuvent concevoir eux-mêmes, mettre la main à la pâte et faire preuve de créativité, peuvent travailler sur nos grandes presses hélio et haute pression, puis tenir leur propre travail entre leurs mains. C’est comme ça qu’on fait entrer les gens dans le musée », se réjouit-elle.


Les ateliers resteront

Les offres ont été si bien accueillies que Melanie Löckel et le directeur du musée Kai Hohenfeld ont décidé de maintenir les ateliers pour enfants et adultes lors du prochain “Big Bang”, dans lequel une exposition jouera à nouveau le rôle principal.

Seront exposées des oeuvres d’art graphiques issues de la collection de Gerhard et Brigitte Hartmann, qui seront présentées dans un second temps à partir du 26 juin sous le titre “Big Bang – Un univers de l’estampe moderne”.


Les enfants travaillaient calmement et concentrés

Melanie Löckel cite l’atelier de trois jours d’Annet Frey, qui a son atelier à Tübingen, comme exemple de la manière dont « Big Bang » a été reçu. Pendant trois jours consécutifs, elle a travaillé sur des eaux-fortes avec des enfants dans les salles du musée d’art d’Albstadt.

Et pendant trois jours, Melanie Löckel est aussi enthousiaste qu’étonnée que les enfants travaillent sereinement et se concentrent sur leurs plaques et leurs impressions. L’art a simplement le pouvoir d’inspirer.


L’accent mis sur la gravure doit être transmis de manière pratique

On sait depuis longtemps que le musée d’art est l’une des maisons d’estampes les plus connues d’Allemagne. En ce qui concerne cette orientation spécialisée, la gravure ne doit pas seulement être présentée de manière professionnelle, mais à l’avenir, elle doit également être transmise de manière tout aussi professionnelle, active et manuelle. Cela ajoute un autre point important à l’aspect du musée d’art en tant que lieu d’enseignement.


Le ZAK est un partenaire média

Le ZAK en tant que partenaire médiatique, les “Amis du musée d’art d’Albstadt” et le ministère des Sciences, de la Recherche et de l’Art du Bade-Wurtemberg soutiennent cette campagne extraordinaire.


D’autres ateliers auront lieu

Deux autres ateliers auront lieu dans un premier temps : Le mercredi 11 mai, de 14h30 à 16h30, Carmen Bitzer-Eppler proposera des hautes pressions expérimentales pour les enfants de 6 à 12 ans sous le titre « Des êtres magiques du jour et de la nuit”. Les matériaux de tous les jours sont utilisés comme bloc d’impression.

Le mardi 14 juin, de 14h00 à 16h30, ce sera “Microcosme/Macrocosme – de l’atome à la galaxie”. Ronald Schlaich propose un atelier monotype pour les jeunes de 13 à 17 ans. Les participants impriment des tirages uniques avec des plaques de plexiglas. L’immensité de l’univers sert de source d’inspiration. La préinscription est obligatoire par téléphone au 07431 160 1491 ou par e-mail : kunstmuseum@albstadt.de.

Leave a Comment