Bildung für Nachhaltige Entwicklung wird strukturell in den Lehrplänen verankert

Permettre aux enfants et aux jeunes de penser et d’agir de manière socialement et écologiquement durable joue depuis longtemps un rôle important dans les écoles de la Sarre dans le cadre de l’éducation au développement durable (EDD).


15/02/2022

Sarre

communiqué de presse

Ministère de l’éducation et de la culture de la Sarre



  • © www.pixabay.de

Les écoles portent des labels de durabilité, ont converti les matériaux et les cuisines scolaires en produits Fairtrade, ont créé des jardins scolaires ou utilisent l’énergie régénérative pour le chauffage et l’eau de pluie pour la chasse d’eau des toilettes. L’EDD est désormais structurellement ancrée dans les curricula avec le nouveau « Curriculum de base de l’éducation au développement durable ».

« Nous vivons dans un monde plein de contrastes. La guerre et la paix, la pauvreté abjecte et la grande richesse, le gaspillage, la faim et la destruction de l’environnement sont souvent étroitement liés. Agir socialement et écologiquement durable est important pour résoudre de nombreux problèmes mondiaux. C’est pourquoi l’éducation au développement durable devient partie intégrante des programmes de nos écoles. Avec le programme de base de l’EDD, il est structurellement ancré et représenté dans toutes les matières à travers les types d’écoles. Il s’agit de donner aux étudiants les moyens de contribuer activement à un monde plus juste socialement et écologiquement durable par leurs propres actions.

Qu’est-ce que mon café ou mon chocolat du matin pour ma série préférée a à voir avec la vie d’un enfant en Amérique du Sud ? Pourquoi mon voyage à l’école dans la voiture de mes parents pourrait-il transformer des gens en réfugiés aux Seychelles ? Qu’est-ce que mon hamburger dans le fast-food a à voir avec les records de température de l’été dernier

Reconnaître ces liens et en tirer des actions durables est quelque chose que les écoliers de la Sarre devraient apprendre en classe à l’avenir. C’est pourquoi, depuis le printemps 2019, des experts du ministère de l’Éducation et de la Culture (MBK) et de l’Institut national de l’éducation et des médias (LPM) collaborent avec des acteurs de la société civile tels que le Saarland Development Policy Network, ainsi que des enseignants de Les écoles sarroises, pour ancrer l’éducation au développement durable dans les cursus interdisciplinaires. C’est ce qui se passe maintenant avec le programme de base de l’EDD.

L’EDD fait déjà partie intégrante des concepts et des programmes scolaires existants de la Sarre (par exemple, la certification en tant qu’« école du développement durable »). Les 17 objectifs mondiaux de développement durable des Nations Unies en constituent la base. Ce qui est déjà mis en œuvre dans de nombreuses écoles est désormais systématisé, complété et coordonné de manière cohérente avec le programme de base. L’objectif est un enseignement complet et un développement scolaire dans toutes les écoles de la Sarre. À cette fin, avec l’aide des comités de programme actifs des matières ou des conférences nationales des matières, il convient de vérifier quelles compétences du programme de base sont déjà indiquées dans les programmes de matière valides et lesquelles doivent encore être incluses.

Sur cette base, sont ensuite déterminés les domaines des programmes d’études où il y a un besoin d’action en matière d’éducation pour le développement durable. Dans le cas de futures révisions du curriculum, les compétences du curriculum de base peuvent y être introduites de manière ciblée. L’ancrage des compétences en EDD dans tous les programmes d’études est une condition préalable importante pour permettre un enseignement moderne, axé sur les processus, interdisciplinaire et lié aux matières.



Leave a Comment