Schnürt die Stadt zwei Strecken zu einem Paket?

  1. Page d’accueil
  2. Cassel
  3. Harleshausen

Créé: Mis à jour:

De: Andrew Hermann

Divisé

Devrait également pouvoir transporter des tramways : le remplacement prévu du Damaschkebrücke de l’Auedamm sur la Fulda en direction de Bugasee/Messehallen. (Illustration) © Ville de Kassel

Afin d’atteindre l’éligibilité et le financement, Kassel envisage maintenant d’étendre les liaisons vers Harleshausen et Waldau dans un double pack.

Kassel – Pour l’extension du réseau de tramway, la ville de Kassel et la société de transport (KVG) souhaitent apparemment regrouper deux projets en un seul. Parce que la ligne de tramway vers Harleshausen, dont le coût est estimé à plus de 100 millions d’euros, n’a pas encore été considérée comme éligible, l’extension du réseau dans le nord-ouest doit être prolongée dans l’autre sens, à l’est de Kassel. La ligne de tramway pourrait alors aller de Harleshausen via Rothenditmold et le centre-ville jusqu’à Waldau ou même au-delà (Lohfelden).

Selon le responsable de l’urbanisme Christof Nolda (Verts), il existe déjà des calculs initiaux pour une extension du réseau en double pack. Le contexte est l’amélioration du rapport coût-bénéfice de la route vers Harleshausen, qui est absolument nécessaire pour le financement des États et de la Confédération. Comme indiqué, la ville et KVG s’attendent à ce qu’une nouvelle évaluation standardisée des nouveaux projets de transport public soit présentée cette année. Ils espèrent que les coûts et bénéfices du tramway de Harleshausen seront alors bien mieux évalués qu’auparavant.

Extension du réseau de tramway de Kassel : le précédent projet n’a pas abouti après les protestations des habitants

Comme Nolda l’a signalé à la commission du développement urbain, le KVG a fait vérifier certains paramètres de calcul à l’avance en vue de la réévaluation prévue pour l’extension à Harleshausen. «De plus, une connexion depuis Waldau a été envisagée dans une première évaluation. Cela a conduit à un nouveau développement positif de l’étude coûts-avantages », déclare Nolda.

En 2010, le KVG a présenté des plans pour l’itinéraire vers Waldau et a qualifié la question coût/bénéfice de « très bonne ». Après les protestations des habitants, qui craignaient le bruit des tramways, le projet n’aboutit à rien. Maintenant, selon Nolda, le KVG a commandé une nouvelle étude de faisabilité pour Waldau et prépare une nouvelle étude avantages-coûts afin qu’elle puisse commencer immédiatement après la soumission des nouveaux critères d’évaluation.

On ne sait pas sur quel itinéraire le tram devrait rouler jusqu’à Waldau. L’étude est toujours en cours, il ne peut donc pas la commenter, a déclaré Nolda. Les plans KVG 2010 prévoyaient un itinéraire depuis le grand rond-point via la B 83 jusqu’à Waldau. Coût estimé : 31 millions d’euros. Alternativement, un itinéraire sur le pont Damaschke sur l’Auedamm serait une option. À partir de 2022, celui-ci doit être renouvelé afin que les tramways puissent également y circuler.

Vous voulez savoir ce qui se passe dans la région de Kassel ? Alors abonnez-vous à notre nouvelle newsletter gratuite avec les meilleures histoires de la ville et du district de Kassel.

Réseau de tramway Kassel : l’extension du centre-ville à Harleshausen n’a jusqu’à présent pas été considérée comme financièrement viable

Selon l’étude coûts-avantages (NKU), l’extension du tramway du centre-ville à Harleshausen n’a jusqu’à présent pas été éligible à un financement et ne peut donc pas être financée. Selon le KVG, un fonctionnement du tram était calculé toutes les 15 minutes. D’après cela, on peut s’attendre à des coûts d’infrastructure de 2,1 millions d’euros et à des avantages (par exemple, grâce à un plus grand nombre de passagers) de 422 000 euros par an, ce qui se traduit par un rapport avantages-coûts de 0,2. La valeur doit être supérieure à 1,0 pour une promotion.

On ne sait toujours pas quel itinéraire les tramways pourraient emprunter depuis le centre-ville en direction de Harleshausen et en direction de Waldau. Notre graphique montre les variantes pour le tram de Harleshausen (rouge) mentionnées dans une étude et – parce que l’étude est toujours en cours ici – les itinéraires envisageables pour le tram de Waldau (bleu pointillé). Le statut actuel:

Le tramway d’Harleshausen

Une étude de faisabilité est disponible pour l’extension du réseau de tramway jusqu’à Harleshausen. Elle évalue l’extension comme techniquement faisable et estime les coûts à plus de 100 millions d’euros. Un itinéraire via Wolfhager Straße, qui commence à Holländischer Platz (préféré) ou à Reuterstraße, est suggéré. L’étude envisage trois variantes d’itinéraire pour Harleshausen: une via Ahnatalstraße, la seconde via Ahnatalstraße et retour sur Wolfhager Straße, et la troisième, qui reste sur Wolfhager Straße jusqu’à la piscine extérieure à la sortie de la ville. La décision est toujours en attente.

Le plus gros problème pour le tramway de Harleshausen, cependant, est le manque d’éligibilité jusqu’à présent. La ville et KVG espèrent la nouvelle évaluation standardisée des projets de transports publics annoncée pour 2022. Si, comme prévu, des paramètres tels que l’économie de dioxyde de carbone sont davantage pris en compte dans les futures extensions de tramway, le rapport avantages-coûts du tramway de Harleshausen (auparavant : 0,2) pourrait être nettement meilleur. Un score supérieur à 1,0 est requis pour le financement fédéral et étatique.

Le tramway Waldau

Une nouvelle étude de faisabilité est en cours pour le tram vers Waldau. Jusqu’à ce que cela soit disponible, la ville et KVG ne veulent rien dire sur l’itinéraire possible. Les plans présentés par le KVG en 2010 préféraient un tracé d’environ 3,5 kilomètres depuis la Platz der Deutschen Unity via la B 83. À Waldau, le tramway devait se poursuivre via Lilienthalstraße ou Breslauer et Görlitzer Straße. Coût estimé : 31 millions d’euros.

Graphique d'un plan de ville sur lequel plusieurs lignes symbolisent les liaisons de tramway.
De cette manière, le tramway Harleshausen pourrait être relié au tramway Waldau. Le graphique montre les itinéraires possibles, les décisions sont toujours en attente. © HNA graphique

En raison du grand nombre de personnes qui vivent et travaillent à Waldau, le KVG a supposé qu’il y aurait des gains de passagers élevés et un très bon rapport avantages-coûts. Cependant, les plans ont rencontré les critiques de nombreux habitants. Ils craignaient que les tramways n’augmentent le bruit dans le centre-ville et les colonies, entre autres.

Le pont Damaschke

Avec le renouvellement du pont Damaschke sur l’Auedamm prévu fin 2022 et jusqu’en 2024, un itinéraire alternatif pour le tram Waldau pourrait entrer en jeu. Le bâtiment de remplacement de 13,2 millions d’euros, qui doit être érigé au sud de l’ancien pont, est conçu de manière à ce que les tramways puissent également rouler dessus. Mais comment un itinéraire de tramway du centre-ville pourrait y être acheminé ou du pont à Waldau est une question ouverte. Ni le Stadtbaurat Christof Nolda au sein du comité ni le KVG n’ont voulu dire quoi que ce soit sur l’itinéraire à la demande de HNA. La nouvelle étude de faisabilité devait d’abord être disponible, a-t-il déclaré.

Le pack d’extension

La raison de la solution ou de la combinaison de forfaits envisagée est l’idée que, y compris la route vers Waldau, la connexion pourrait être éligible et donc finançable. Cela vaut pour le seul tramway d’Harleshausen, même dans le cas d’une réévaluation, car incertaine, car le rapport coût-bénéfice était très décevant. Comme Nolda l’a rapporté au comité de développement urbain à la demande de la CDU, la connexion supposée de Waldau a conduit à une évolution positive de l’analyse avantages-coûts pour le tramway de Harleshausen. Dans l’étude sur Waldau, cependant, la première question est de savoir si une extension est possible.

Le grand chantier “Three Bridges” à Rothenditmold provoquera des obstacles majeurs jusqu’au week-end. Au cours de la prochaine année et demie, le chemin de fer rénovera tous les viaducs qui se font depuis des années. 30 millions d’euros y sont budgétés. (Andréas Herman)

Leave a Comment