Stablecoins: Konkurrenz für Bitcoin? – DER AKTIONÄR

Par Joe Light
Barrons
Traduction : Laura Markus

Les pièces stables sont-elles les plus ennuyeuses parmi les crypto-monnaies ? Dans tous les cas, ils sont conçus pour maintenir une valeur fixe d’un dollar. Cependant, l’un des stablecoins à la croissance la plus rapide – TerraUSD – pourrait désormais créer de nouveaux risques pour Bitcoin et l’ensemble du marché de la cryptographie.

Les Stablecoins fonctionnent comme des dollars numériques sur les échanges cryptographiques – beaucoup les utilisent comme une forme de dépôt d’argent entre les transactions. Les plus grandes pièces stables sont USD Coin et Tether, qui représentent ensemble 70% du marché de 186 milliards de dollars.

Juste après vient TerraUSD, une pièce « algorithmique ». Au cours de l’année écoulée, sa capitalisation boursière a augmenté de près de 870% pour atteindre 17,9 milliards de dollars, ce qui en fait le troisième plus grand stablecoin.

Comme ses concurrents classiques, TerraUSD souhaite maintenir un prix fixe d’un dollar. Ce faisant, TerraUSD fonctionne différemment de ses concurrents plus importants, qui maintiennent les réserves en dollars à leur valeur exceptionnelle. Le stablecoin maintient son ancrage monétaire en offrant aux traders une opportunité d’arbitrage chaque fois que son prix s’écarte d’un dollar.

Photo : Shutterstock

Le protocole de Terra permet aux traders de “brûler” TerraUSD contre une autre crypto-monnaie appelée Luna d’une valeur de 1 $. Lorsque TerraUSD tombe en dessous d’un dollar, le commerce est rentable. Cela fonctionne de la même manière en sens inverse : cela empêche TerraUSD de dépasser un dollar.

À quelques exceptions près, ce système a largement contribué à maintenir le prix TerraUSD à un dollar.

Cependant, les partisans de Terra semblent aller plus loin pour empêcher TerraUSD de tomber en dessous d’un dollar. Do Kwon, le fondateur de Terraform Labs, a récemment déclaré qu’il accumulerait une quantité gargantuesque de crypto-monnaies pour soutenir TerraUSD. Cela inclut également Bitcoin d’une valeur d’au moins dix milliards de dollars.

Cela fait craindre que TerraUSD ne soit pas aussi stable sur le plan algorithmique qu’il n’y paraît. Et 10 milliards de dollars représentent une quantité importante de bitcoins en réserve pour TerraUSD. Si Terraform devait vendre certains de ses bitcoins pour répondre aux exigences de rachat de TerraUSD, cela pourrait déstabiliser l’ensemble du marché de la cryptographie.

Bitcoin
(Code ISIN : CRYPT0000BTC)

“Essayer de stabiliser un crypto-actif pourrait entraîner une plus grande instabilité dans d’autres crypto-actifs”, a expliqué Ryan Clements, professeur de droit à l’Université de Calgary qui étudie les stablecoins comme TerraUSD. « Si vous devez échanger du bitcoin pour soutenir le peg, cela ne ferait-il pas chuter le bitcoin ? Cela semble juste logique.

Le processus algorithmique de Terra est au point mort. Lorsque le marché de la cryptographie s’est effondré en mai 2021, TerraUSD a temporairement cassé son ancrage, tombant à 94,50 cents par dollar. Cependant, il a récupéré en une semaine. D’autres pièces stables algorithmiques, comme celle d’Iron Finance, se sont complètement effondrées.

Une autre préoccupation est qu’une grande partie de la demande de TerraUSD provient d’investisseurs à la recherche de rendement utilisant le produit d’épargne cryptographique Anchor Protocol. Anchor, alimenté par le réseau blockchain Terra, offre actuellement un rendement de plus de 19,5 %.

Si les investisseurs perdent confiance en Anchor et retirent leur argent, cela pourrait entraîner une baisse massive de la demande de TerraUSD et potentiellement compromettre son ancrage au dollar. C’est là que Bitcoin pourrait entrer en jeu.

Pour éviter une course, Kwon et quelques autres ont formé la Luna Foundation Guard, une organisation à but non lucratif basée à Singapour. Entre autres choses, il s’agit de constituer une énorme réserve de crypto pour soutenir TerraUSD. Avec une fortune en Bitcoin de plusieurs dizaines de milliards de dollars, elle pourrait bientôt être l’un des plus gros détenteurs de Bitcoin au monde.

Le problème, selon Clements et d’autres experts, est qu’il n’est pas clair si le marché du bitcoin a suffisamment de liquidités pour absorber les ventes rapides d’un si grand détenteur de bitcoin. Selon les données de CoinMarketCap, seuls 32 milliards de dollars de bitcoins ont été échangés au cours des dernières 24 heures. C’est moins de 4% de la capitalisation boursière de 811 milliards de dollars de la pièce.

“Si vous annulez pour 50 milliards de dollars d’obligations d’État, cela ne va pas entraîner l’économie américaine dans les égouts”, a déclaré Clements. Bitcoin pourrait être beaucoup plus vulnérable à une vente de la Luna Foundation. La fondation pourrait devenir la nouvelle « baleine » du jeton.

Terraform Labs et la Luna Foundation Guard n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Avis de conflits d’intérêts :

Le PDG et propriétaire majoritaire de l’éditeur Börsenmedien AG, M. Bernd Förtsch, a pris des positions directes et indirectes sur les instruments financiers suivants mentionnés dans la publication ou sur les dérivés liés qui pourraient bénéficier de toute évolution des prix résultant de la publication : Bitcoin.

Leave a Comment