Post verschenkt Bücher in Hückeswagen

Pour la journée mondiale du livre
:
La poste donne des livres à Hückeswagen

Le facteur Ralph Vesper distribue du matériel de lecture aux habitants de sa zone de livraison entre Grossenscheidt et Posthäuschen. Deutsche Post étend ainsi sa campagne auprès des écoliers à l’occasion de la Journée mondiale du livre.

Lorsque Ralph Vesper s’arrête dans son car postal jaune, les portes des résidents s’ouvrent presque automatiquement. Ce fut également le cas mardi matin à Grossenscheidt entre Kölner Strasse et K 5. Cette fois, le livreur de la Deutsche Post avait non seulement des lettres et des colis avec lui, mais aussi une surprise sous la forme de deux boîtes postales jaunes remplies de matériel de lecture : pour la Journée mondiale du livre, il offrait dans son quartier de livraison des livres de différents genres aux clients ravis.

Sigrid Kotthaus semble d’abord surprise lorsque Vesper lui tend la boîte avec les livres. L’habitant de Grossenscheidt choisit un roman de Jan Weiler. La voisine Sandra Kaufman est également ravie du livre cadeau. “Je n’ai pas lu depuis longtemps – vous prenez à peine le temps de le faire”, dit-elle. Elle cherche un livre non romanesque de Harald Lesch, professeur d’astrophysique, sur l’univers. La lecture devrait raccourcir un séjour à l’hôpital à venir.

Les destinataires des cadeaux sont très heureux que les écoliers ne soient pas les seuls à pouvoir profiter de la campagne de livres de la Poste. Le facteur Ralph Vesper a avec lui deux cartons remplis de matériel de lecture, avec lesquels il surprendra les clients entre Grossenscheidt et la poste dans les prochains jours. Avec cela, Deutsche Post veut apporter la joie de lire à un grand nombre de foyers et encourager les gens à lire. Le coffret contient de nombreux best-sellers, comme “La dernière phrase” de Robert Seethaler, “Fox Girl” de Maria Grund ou encore “Le poids des mots” de Pascal Mercier.

Les livres sont distribués par des facteurs individuels aux portes d’entrée. Vesper en a déjà l’expérience : il y a plus de dix ans, il était l’un des livreurs qui livraient le nouveau volume aux fans fanatiques de Harry Potter la veille de sa sortie en librairie. Les facteurs étaient de service à partir de minuit. “J’étais aussi l’un des noctambules”, se souvient en riant le natif de Hückeswagen. Les livres Harry Potter devaient être pré-commandés et bien sûr payés à l’avance pour la livraison nocturne. Les habitants de la zone de chalandise de Ralph Vesper n’ont pas à le faire cette fois.

Les 30 livres devraient être distribués dans les deux prochaines semaines. Cela correspond bien au timing, car le personnel de livraison vient de terminer de livrer les notifications de vote pour les élections d’État. Le facteur de Hückeswagen est heureux de supporter le travail supplémentaire. Aux portes d’entrée, il rencontre des réactions très différentes, parfois sceptiques – après tout, ce n’est pas souvent qu’on offre quelque chose en cadeau. Sigrid Kotthaus demande également : “Voulez-vous un don pour cela ?” Mais Vesper s’en va.

« Assumer une responsabilité sociale en valorisant la lecture et les compétences linguistiques fait partie de notre culture d’entreprise », déclare Thomas Ogilvie, directeur des ressources humaines du groupe. Il est également membre du conseil d’administration de la Reading Foundation. Depuis 2007, les collaboratrices et collaborateurs de la Poste participent bénévolement au programme de mentorat en lecture de la fondation, principalement pour l’acquisition de la langue chez les enfants et les jeunes, mais aussi spécifiquement dans les centres de réfugiés. “La lecture et les compétences linguistiques sont la clé de l’éducation, de l’intégration et de la participation sociale”, souligne Ogilvie.

Mais tous les Hückeswageners n’acceptent pas le cadeau de la poste. Un habitant de Grossenscheidt fait signe de la main : « Nous avons suffisamment de livres à la maison », explique-t-il. En retour, un autre client du facteur sera certainement ravi de l’offre. Après tout, on n’a jamais assez de livres.

Leave a Comment