O2 plant „wachsenden“ Datentarif mit 240 Gigabyte monatlich im Jahr 2042

Le surf mobile devient de plus en plus important

Opérateur de téléphonie mobile O2 : Tarif de données « croissant » avec 240 gigaoctets par mois en 2042

Francfort-sur-le-Main.Il n’y a pratiquement aucune autre entreprise qui réalise une telle croissance. Il s’agit du trafic de données dans les communications mobiles. Selon une étude de l’association de télécommunications VATM, il a augmenté de près d’un tiers pour atteindre six milliards de gigaoctets l’an dernier. Il n’est pas étonnant que les opérateurs de réseaux mobiles incluent des paquets de données de plus en plus volumineux dans leurs tarifs. Vient maintenant la première offre, qui grandit automatiquement avec vous.

En savoir plus après l’annonce

En savoir plus après l’annonce

Il est proposé par la société O2/Telefónica, comme l’a confirmé au réseau éditorial allemand (RND) Wolfgang Metze, membre du conseil d’administration pour les clients privés de la société de télécommunications. O2 gère le “premier tarif en croissance dans les communications mobiles allemandes”, a déclaré Metze. Cela répondra au besoin croissant de plus en plus de données mobiles sur différents appareils.

L’opérateur de réseau souhaite présenter mardi la variante tarifaire “Grow”, qui commence par un volume de données mensuel de 40 gigaoctets (Go). Selon des documents qui étaient exclusivement à la disposition du RND à l’avance, le volume de données peut être utilisé avec un total de dix appareils mobiles différents et également via des réseaux dotés de la technologie 5G. Pour les deux prochaines décennies, dix Go supplémentaires doivent être réservés automatiquement et sans frais supplémentaires chaque année – à la fin, 240 Go seront réunis. La nouvelle variante doit être commercialisée à partir de début mai pour un peu moins de 30 euros par mois.

En savoir plus après l’annonce

En savoir plus après l’annonce

Le tarif correspond à la facture. Selon les calculs du portail grand public Verivox, les volumes de données offerts par les trois opérateurs de réseau (en plus de Telefónica, Vodafone et Deutsche Telekom) sur tous les tarifs ont augmenté de 150 % entre 2019 et 2022. Un volume mensuel inclus de 23 gigaoctets est actuellement proposé en moyenne.

Celle-ci est souvent bien supérieure à la consommation réelle. Selon les estimations des auteurs de l’étude VATM 2021, il n’était que de 3,27 Go par mois. Les experts de Verivox supposent que l’utilisation des données se situe désormais entre 3,5 et quatre gigaoctets. Cependant, cela signifie toujours que de nombreux utilisateurs voyagent avec des tarifs avec des forfaits de données considérablement surdimensionnés. Pour vous orienter : Si vous regardez un long métrage en qualité HD, vous « consommez » entre quatre et cinq Go avec votre pouce.

Tendance vers plus de vidéos

L’explication simple de l’augmentation du trafic de données est que de plus en plus d’images animées sont envoyées d’un smartphone à l’autre. Un moteur clé pour cela est probablement le réseau vidéo social TikTok. Mais de plus en plus de films provenant de plateformes de streaming telles que Netflix ou des flux en direct d’événements sportifs sont également consommés sur des appareils mobiles. Dans le même temps, les gestionnaires de réseaux se sont dotés de nouvelles technologies de transport permettant des capacités nettement supérieures. La 5G joue un rôle crucial à cet égard.

Le groupe cible de Telefónica se caractérise par une utilisation instantanée des données ; consommé partout et immédiatement.

Jens-Uwe Theumer,

Expert télécom chez Verivox

En savoir plus après l’annonce

En savoir plus après l’annonce

Selon l’enquête Verivox, le prix moyen par gigaoctet a plus que divisé par deux depuis 2019. Les différences sont extrêmement importantes. La gamme s’étend d’un peu moins de 30 cents à 6,50 euros par gigaoctet – il y a de fortes remises sur volume. Selon Verivox, O2 offre la structure de prix la moins chère. Telekom a réussi à faire passer les tarifs les plus chers en moyenne. Selon un porte-parole de la société, la plupart des données mobiles ont été transportées sur le réseau O2 l’année dernière, à 2,4 milliards de gigaoctets.

« Le groupe cible de Telefónica se caractérise par une utilisation instantanée des données ; est consommée partout et immédiatement », a déclaré Jens-Uwe Theumer, expert télécom chez Verivox, le RND. Cette clientèle utilise moins souvent des connexions Internet fixes et ne veut pas avoir à penser à la disponibilité des hotspots publics. « Le volume de données du le tarif de la téléphonie mobile devient donc plus important », ajoute-t-il. Metze parle cependant de leadership prix-performance : « Nous donnons à chacun accès au monde numérique et lui permettons ainsi de participer davantage.

Leave a Comment