Stromverluste im Netz – Deutschland ist keine Kupferplatte

Le fait que la distribution et la conversion de puissance sont associées à des pertes considérables est souvent tenu secret. Plus un consommateur est éloigné de la production et de l’alimentation du réseau, plus les pertes sont élevées

Les pertes d’énergie se produisent inévitablement lors de la transmission de puissance. Ils apparaissent sous la forme de pertes de chaleur de courant dans les câbles conducteurs, dans les transformateurs et autres éléments du système ainsi que des pertes par décharge et corona.

50Hertz Transmission GmbH

Les pertes dues à l’éloignement du consommateur de la centrale électrique ne sont pas calculées individuellement pour le client. Les frais de réseau à payer par le client, également appelés frais d’utilisation du réseau, sont indépendants de la distance. L’Agence fédérale des réseaux compare la redevance de réseau à un timbre-poste, ce qui permet au prestataire de services postaux d’envoyer du courrier quelle que soit la distance.

Les frais de réseau sont facturés par l’opérateur de réseau de connexion respectif et comprennent les coûts de tous les niveaux de réseau en amont. Le traitement s’effectue par le paiement de redevances de réseau de l’aval à l’opérateur de réseau en amont. Plus les opérateurs de réseau sont en amont, plus ils exigent leur part. Le client final n’en est pas informé.

La formation des charges de réseau est totalement opaque pour les clients finaux car ils n’ont aucune idée de la structure des réseaux qui les alimentent. En outre, les redevances de réseau incluent non seulement les coûts d’exploitation purs du réseau, mais également les coûts de fourniture locale d’électricité. Les redevances de réseau doivent être approuvées par l’Agence fédérale des réseaux. L’agrément est donné sur la base des coûts réels d’approvisionnement futur, ce qui ne facilite pas les choses pour l’utilisateur final.

Les pertes de réseau doivent être publiées

La loi sur l’industrie de l’énergie (EnWG) du 7 juillet 2005, l’ordonnance sur l’accès au réseau électrique (StromNZV) du 25 juillet 2005 et la décision de l’Agence fédérale des réseaux sur la procédure d’appel d’offres pour les pertes d’énergie et sur la procédure de détermination des pertes sur le réseau de Le 21 octobre 2008 (Az. BK6-08-006) oblige les gestionnaires de réseau à récupérer l’énergie perdue dans le cadre d’un processus axé sur le marché, transparent et non discriminatoire. Les procédures d’appel d’offres doivent être effectuées à moins qu’il n’y ait des raisons sérieuses de s’y opposer.

En outre, conformément à l’article 17 (1) n° 3 et 7 StromNZV et à l’article 10 StromNEV, les gestionnaires de réseau sont tenus de publier des informations sur les pertes moyennes par niveau de réseau et de sous-station et les coûts d’approvisionnement moyens encourus. Chacun des quatre gestionnaires de réseau de transport allemands remplit ses obligations de transparence à sa manière, ce qui rend difficile la comparaison des informations entre elles.

Le gestionnaire de réseau de transport 50Hertz Transmission GmbH, qui appartient au groupe belge Elia et à l’établissement public fédéral KfW via la Holding Eurogrid GmbH, publie depuis 2004 les pertes de réseau survenues sur son réseau. Il est à noter que tant les pertes que les coûts moyens au cours de cette période ont considérablement augmenté :

En 2004, les pertes sur le réseau s’élevaient à 1,6 TWh. Ils ont été achetés à un coût moyen de 2,89 ct/kWh sur la bourse de l’électricité EEX. Les pertes moyennes sur le réseau au niveau de très haute tension étaient de 153 MW, celles au niveau du transformateur étaient de 29 MW. … En 2021, les pertes sur le réseau se sont élevées à 2,38 TWh. Ils ont été acquis à un coût moyen de 4,4 ct/kWh. Les pertes moyennes du réseau au niveau de très haute tension étaient de 218,7 MW et de 52,6 MW lors de la conversion.

TransnetBW GmbH indique les pertes de réseau pour 2021 à 803 GWh. Selon cela, les pertes au niveau de très haute tension sont de 1,8 % et de 0,3 % lors de la conversion de la très haute tension au réseau haute tension. Les coûts d’approvisionnement moyens sont estimés à 3,9 cents/kWh. En 2017, les coûts d’approvisionnement moyens chez TransnetBW étaient encore de 2,8 centimes/kWh. La société ne fournit pas d’informations plus anciennes.

Le gestionnaire de réseau de transport TenneT TSO GmbH, qui appartient à la société néerlandaise Tennet Holding BV via Tennet GmbH & Co. KG et appartient au Royaume des Pays-Bas représenté par le ministère néerlandais des Finances, avait son réseau allemand à haute et très haute tension en 2010 sous le nom de Transpower Stromtransmissions-GmbH du groupe E. ON acquis.

Sur sa page de transparence allemande, TenneT TSO indique l’énergie perdue à 3,7 TWh pour l’année civile 2021. De ce montant, 2,9 TWh étaient liés au réseau 380(220) kV et 0,8 TWh au transformateur 380(220)/110(60) kV. Le prix d’achat moyen était de 4,88 cents/kWh. Les chiffres les plus anciens disponibles pour le réseau TenneT TSO datent de 2008. A cette époque, la quantité d’énergie perdue était de 2,4 TWh et le prix d’achat moyen était de 5,36 centimes/kWh.

Le quatrième gestionnaire de réseau de transport en Allemagne est Amprion GmbH, détenu à 74,9 % par M31 Beteiligungsgesellschaft mbH & Co. Energie KG et avec une minorité de blocage de 25,1 % par l’ancien propriétaire RWE AG.

M31 Beteiligungsgesellschaft mbH & Co. Energie KG est un consortium d’investisseurs financiers institutionnels principalement allemands du secteur de l’assurance et des fonds de pension. Il s’agit notamment de Meag Munich, Ergo, Swiss Life et Talanx ainsi que des fonds de pension. Ces investisseurs ont des intérêts directs ou indirects dans le M31.

Amprion GmbH

Amprion indique ses pertes de réseau pour 2021 à 2 667 742 MWh et le prix de l’énergie perdue à 4,095 ct/kWh.

Pertes dans d’autres niveaux de réseau et tentative d’acquisition de données

En plus des quatre gestionnaires de réseau de transport, il y avait 868 gestionnaires de réseaux électriques avec des réseaux dits de distribution en Allemagne en 2021. “Par rapport à 2011, le nombre de gestionnaires mentionnés a augmenté de 13”.

Les pertes des gestionnaires de réseau de distribution et les pertes des transformateurs dans et dans le réseau de distribution ne sont pas incluses dans les informations ci-dessus et devraient y être ajoutées. Dans le détail, cependant, cela s’avère difficilement réalisable car les opérateurs de réseau individuels sont également très réservés avec leurs données dans le réseau de distribution et les chiffres sont difficilement comparables.

La complexité de l’alimentation électrique allemande a été décrite en détail par Germanwatch en 2019 dans le document d’information Réseaux électriques en Allemagne : le système, les gestionnaires de réseau et les frais de réseau.

Le rapport de surveillance 2021 de l’Agence Fédérale des Réseaux fait état de pertes de réseau au niveau GRT et GRD totalisant 27,2 TWh pour 2020. Elles se décomposent en 9,9 TWh pour les gestionnaires de réseau de transport et 17,3 TWh pour les gestionnaires de réseau de distribution.

Dans ce dernier cas, 5,7 TWh sont imputables au niveau moyenne tension (dont HT/MT) et 8,6 TWh au niveau basse tension (dont MT/BT). La structure complexe de la requête de données d’un grand nombre d’acteurs différents du marché entraîne également des différences, tout comme la différence entre les flux commerciaux et les flux de charge physique, qui est notamment due au système AC maillé. Les pertes de réseau n’ont pas vraiment été un problème dans l’industrie de l’électricité pendant longtemps, car les coûts pouvaient facilement être répercutés sur les clients.
(Christophe Jehle)

Leave a Comment