Kita-Leitungen sind kein verlängerter Arm der Gesundheitsämter!

Le ministère des Affaires familiales a annoncé dans une newsletter du mercredi 3 février qu’il y aura des modifications profondes de la réglementation sur la quarantaine et la recherche des contacts dans les crèches. Le ministère de la Santé l’a annoncé et l’a justifié par l’évolution essentiellement plus bénigne de la maladie.


02/04/2022

Bavière

communiqué de presse

GEW Bavière



  • © www.pixabay.de

GEW Bayern est choqué par la divulgation de toute idée de protection des enfants, de leurs familles et de leurs employés.

Selon le bulletin, une “augmentation des cas” ne peut être supposée que s’il y a plus de 20% d’enfants infectés au cours des cinq derniers jours. Les autorités sanitaires ne procéderaient plus à la recherche des contacts jusque-là. Avec une telle accumulation de cas, les transporteurs devraient à l’avenir fermer le groupe de manière autonome et ne pas attendre l’ordre de quarantaine du département de la santé. Les transporteurs sont responsables, mais ils peuvent mandater la direction de la garderie avec la décision.

Gerd Schnellinger du Syndicat de l’éducation et des sciences critique vivement l’approche du ministère de la Santé : « Avec 25 enfants dans un groupe, il ne faut rien faire tant qu’il n’y a pas six enfants infectés. Compte tenu des procédures de test totalement inadéquates, cela signifie inévitablement que les foyers sont remarqués beaucoup trop tard et que la grande majorité sera infectée par cette vague. Les responsables de garderie devraient désormais jouer le bras étendu des autorités sanitaires et se renseigner sur l’ordonnance d’application sur l’isolement afin de pouvoir décider à l’avenir quels enfants peuvent fréquenter la garderie dans d’autres groupes malgré la fermeture du groupe. Des justificatifs doivent être demandés aux parents. Je suis un peu sans voix face à de telles idées hors du monde.

Dans le Bulletin épidémiologique du 2 novembre 2021, l’Institut Robert Koch explique en détail pourquoi nous devons protéger nos enfants. Trop de conséquences de l’infection ne sont toujours pas claires : « En raison de cette situation de données hétérogènes, l’étendue des conséquences à long terme sur la santé d’une infection par le SRAS-CoV-2 ne peut pas être clairement évaluée pour le moment. Tant que cette question importante n’est pas résolue, les enfants ne doivent pas être exposés inutilement au risque d’infection » (p. 4). Diverses mesures de protection telles que des procédures de test, la recherche des contacts, des filtres à air, des groupes fixes sont recommandées afin que les installations puissent rester ouvertes.

Le ministère de la famille écrit textuellement sur l’exception pour les enfants qui peuvent être exemptés de la fermeture :

“Selon le n° 2.1.1.2 AV Isolement, sont exemptés de l’obligation de quarantaine :

  • Doublement vacciné (« fraîchement vacciné » du jour 15 au jour 90 après la 2ème vaccination)
  • Récupéré (“fraîchement récupéré” du 29ème jour au 90ème jour après un test PCR positif)
  • Récupéré après une infection confirmée par PCR puis au moins une vaccination (indéfiniment)
  • Personnes avec détection d’anticorps spécifiques puis au moins une vaccination (indéfiniment)
  • Vacciné avec au moins un vaccin résultant de la maladie COVID-19
  • ont récupéré (indéfiniment)
  • Boosté avec 3 vaccinations (illimitées dans le temps)”



Leave a Comment