Homeschooling und das SGB II

En plus de nombreuses choses négatives, la pandémie corona agit comme un catalyseur de la numérisation, du moins en Allemagne. Le problème : de nombreuses zones sont loin d’être suffisamment équipées. En plus des offres et des plates-formes, les bénéficiaires des prestations de l’État, en particulier dans le domaine de Hartz IV, manquent des appareils finaux nécessaires, c’est-à-dire des PC ou des ordinateurs portables, des imprimantes et des accessoires nécessaires.

Mais que faire? Payer les appareils nécessaires à partir du tarif standard déjà serré ? Emprunter l’argent pour cela ou les appareils vous-même ? La trousse d’éducation et de participation peut-elle aider?

Cet article présente les possibilités et les moyens d’exécution. Les bases juridiques sont également examinées de manière plus approfondie, car certains principes peuvent être transférés à des constellations comparables.

Le paquet éducation et participation

Différentes lois accordent des avantages pour l’éducation et la participation des (propres) enfants dans des conditions différentes.

Le sens et le but des services, ainsi que le contenu, sont fondamentalement les mêmes.

En particulier, les enfants concernés doivent avoir accès à des possibilités d’éducation scolaire et extrascolaire. De cette façon, ils peuvent participer à la vie communautaire (au moins selon le plan législatif).

Les prestations comprennent :

  • voyages scolaires et excursions
    Prise en charge des frais d’excursions d’une journée et de voyages de plusieurs jours depuis les écoles et les crèches
  • fournitures scolaires
    Subvention de 150,00 € pour le matériel pédagogique (100,00 € le 1er août, 50,00 € le 1er février de chaque année)
  • transport étudiant
    Le remboursement des frais de déplacement est possible s’ils ne sont pas pris en charge ailleurs
  • soutien à l’apprentissage
    Les heures de tutorat peuvent être financées si elles sont nécessaires en complément des offres scolaires
  • Déjeuner
    Si l’école, la crèche ou les assistantes maternelles proposent le déjeuner ensemble, les frais sont également pris en charge
  • Sport, culture, loisirs
    De plus, un forfait de 15,00 € par mois est mis à disposition pour les frais d’adhésion (par exemple dans les clubs sportifs), l’éducation culturelle (par exemple les cours de musique) et les loisirs.

Les bénéficiaires de l’allocation chômage II (Hartz IV), de l’allocation sociale, de l’assistance sociale, de l’allocation pour demandeur d’asile, de l’allocation familiale et de l’allocation logement ont droit à des allocations.

Les personnes qui ne perçoivent aucune des prestations susmentionnées peuvent également bénéficier d’un droit correspondant.

Dans le domaine des SGB II et XII, aucune demande séparée n’est requise, une exception ne s’applique qu’à la prestation pour le soutien à l’apprentissage. Il en va de même pour les prestations en vertu de la loi sur les prestations aux demandeurs d’asile.

Si l’allocation pour enfant ou l’allocation de logement est versée, une demande est requise pour toutes les allocations.

Mais le package d’éducation et de participation peut-il également être utilisé pour se procurer les dispositifs finaux nécessaires à l’enseignement à domicile ?

Seul le service « fournitures scolaires » peut être considéré ici. Cependant, le paiement au début de chaque semestre de l’année scolaire indique déjà clairement qu’il s’agit du matériel scolaire classique (cahiers, stylos, livres) et non des appareils devenus désormais nécessaires en raison d’une situation particulière et imprévisible. pour permettre l’accès au contenu du cours. À mon avis, le paquet éducation et participation n’est donc pas le bon instrument. Jusqu’à présent, cependant, il n’y a pas eu de décision de la Cour suprême sur cette question.

Emprunter de l’argent ou du matériel

… est une possibilité, mais n’a de sens que dans une mesure limitée. Dans tous les cas, quiconque a la chance de connaître quelqu’un à qui il pourrait emprunter est bien avisé de contracter le prêt sous une forme juridique appropriée afin que le centre pour l’emploi responsable n’accepte pas et ne crédite pas les revenus par la suite.

Litige des dépenses à partir de l’ensemble de règles

… devrait au mieux conduire au succès souhaité avec un décalage temporel considérable. Cette procédure n’est donc pas non plus recommandée.

Mais si rien ne fonctionne, cela signifie-t-il que certains enfants sont exclus de l’apprentissage ?

pas du tout. Contrairement à l’avis de certaines agences pour l’emploi, il existe une base légale pour l’octroi des prestations complémentaires correspondantes. Car en plus de l’exigence standard et des frais de logement et de chauffage, le SGB II voit aussi le demande supplémentaire (§ 21 Abs. 6 SGB II) avant.

Un besoin supplémentaire est reconnu dans la mesure où il existe un besoin spécial inévitable, continu et pas seulement ponctuel dans le cas individuel.

Un tel besoin supplémentaire est inévitable s’il ne peut pas être couvert par des dons de tiers ou des possibilités d’épargne et que le montant s’écarte considérablement d’un besoin moyen (cf. article 21 (6) phrase 2 SGB II).

Tout d’abord, il y a un besoin particulier.

Qu’il soit qualitatif ou quantitatif, le besoin doit aller au-delà du besoin moyen déjà représenté par le besoin standard. Cette hypothèse peut être affirmée sans grande difficulté.

Ce besoin doit être « irrésistible ».

Ce terme signifie que le besoin doit être urgent. Sa couverture doit être nécessaire pour assurer le niveau de subsistance socioculturel humain dans le cas individuel spécifique.

A cet égard également, il ne peut y avoir aucun doute sérieux. Parce que le droit d’un enfant à apprendre est indéniablement un bien précieux. Si la couverture des besoins est reportée, on peut supposer dans la situation actuelle (selon l’État fédéral respectif) que l’enfant concerné ne pourra pas assister aux cours. En plus des effets évidents et aigus, il y a bien sûr aussi des effets à long terme si le matériau est au mieux développé tardivement, au pire jamais.

Des difficultés pourraient toutefois être causées par le fait que le besoin doit être continu, c’est-à-dire pas seulement ponctuel.

Le facteur décisif ici est que le besoin est prévisible à plusieurs reprises. Il va sans dire qu’un appareil de remplacement devra être acheté au fil du temps. Pour un besoin continu, il faut cependant que ce soit le cas à intervalles d’un à deux ans. Ici, cela dépendra du greffier individuel, du juge individuel, si un besoin continu peut réellement être présumé.

À juste titre, cependant, cette question est avec le Tribunal social de Cologne (décision du 24 juin 2020, Az. : S 32 AS 2150/20 ER), qui renvoie au Tribunal social fédéral (arrêt du 10 septembre 2013, Az. : B 4 AS 12 /13 R) de décider de telle sorte que l’acquisition d’un bien pour un usage continu puisse représenter un besoin permanent (SG Cologne, loc.cit., ch. 9). Le tribunal social de l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie est arrivé à la même conclusion (décision du 22 mai 2020, Az. : L 7 AS 719/20).

Il convient de noter, comme ailleurs dans le domaine du SGB II, que tous les prix ne sont pas payés, une limite de valeur réaliste pour un PC ou un ordinateur portable devrait être de 150,00 €. Le marché du matériel d’occasion devra (également) être pris en compte ici.

Il est également important de noter que si l’école fournit le matériel adéquat ou s’il peut être obtenu auprès d’une association de soutien, ces offres doivent être privilégiées.

Pour l’exécution

Afin de faire valoir cette prétention, l’exigence supplémentaire doit bien sûr d’abord être invoquée auprès de l’agence pour l’emploi compétente. Cela peut (et devrait, pour des raisons de coût) être fait par la personne concernée elle-même. Ce faisant, il convient de prêter attention à une description exacte de l’exigence revendiquée (quel appareil dans quel but) ainsi qu’aux informations sur les raisons pour lesquelles un autre marché est exclu.

Malheureusement, il faut s’attendre à ce que la majorité des dossiers soient rejetés.

Dans ce cas, une opposition à la décision doit être formée en temps utile (dans un délai d’un mois à compter de la réception de la notification de rejet).

Étant donné que la procédure d’opposition nécessite un certain temps pour être menée, l’ouverture d’une procédure de protection juridique temporaire (ici conformément à l’article 86b (2) phrase 2 de la loi sur les tribunaux sociaux) devant les tribunaux sociaux peut être utilisée pour accélérer les choses.

Des détails sur cette procédure peuvent être trouvés ici.

En ce qui concerne le besoin urgent particulier de succès des procédures urgentes, cela devrait presque toujours être accordé sans aucun problème, car la mise en œuvre des procédures principales nécessite une période de temps nettement plus longue que, par exemple, les vacances scolaires. En même temps, on ne peut pas s’attendre à ce qu’un enfant soit incapable d’assister aux cours pendant une longue période.

COMPLÉMENT:

Entre-temps, il existe également une instruction technique explicite de l’Agence fédérale pour l’emploi, selon laquelle l’exigence supplémentaire présentée ici peut effectivement être satisfaite. Le raisonnement et les hypothèses correspondent à mes représentations.

Les chances de succès en cas de litige avec Pôle Emploi responsable auraient dû encore augmenter.

Je suis heureux de vous soutenir dans cette question et dans d’autres questions de droit social.

Vous pouvez me joindre en utilisant les coordonnées ci-dessous ou via la fonction de contact.

Avocat Matthias B. Lorenz

Philipp-Reis-Strasse 10

63128 Dietzenbach

Téléphone : 06074/485 29 29

Courriel : lorenz@lorenz-law.de

Leave a Comment