Hamburg begrüßt Beschluss der Kultusministerkonferenz für Hochschulen

La sénatrice scientifique Katharina Fegebank : “Je suis extrêmement heureux que les États fédéraux aient confirmé conjointement que les opérations sur place dans les universités continuent d’avoir la plus haute priorité. Bien sûr, nous gardons toujours un œil sur la situation pandémique et vérifions toutes les décisions concernant le développement futur de la En étroite collaboration avec les universités, nous avons donc déjà créé de nouvelles possibilités au cours des dernières semaines pour accroître encore la sécurité : Le règlement facultatif 2G décidé fin novembre est un élément important pour les universités afin d’améliorer encore la sécurité sur notre campus de s’agrandir encore. De plus, ce qui suit s’applique toujours : il est essentiel que le plus grand nombre possible d’employés et d’étudiants reçoivent une vaccination contre le Covid-19. Dans les semaines à venir, il y aura également de nombreuses offres de vaccination décentralisées et à bas seuil par les équipes municipales de vaccination dans tous les quartiers Si vous n’êtes pas encore vacciné : profitez des offres et aidez-nous à surmonter moi la pandémie ensemble.”

Contexte

Décision du KMK du 9 décembre 2021 – Écoles et universités ouvertes : l’apprentissage en présentiel a la plus haute priorité

1. La décision de la Cour constitutionnelle fédérale du 19 novembre 2021 souligne de manière particulière le droit des enfants et des jeunes au libre épanouissement de leur personnalité – et donc aussi et surtout le droit des enfants et des jeunes envers l’État à l’éducation scolaire . La Cour constitutionnelle fédérale confirme ainsi la position antérieure des ministres de l’éducation des États fédéraux – et d’autant plus catégoriquement que la Cour constitutionnelle fédérale n’a pas été en mesure de tenir compte dans sa décision qu’entre-temps près de la moitié de tous les enfants et adolescents entre la les enfants de 12 et 17 ans reçoivent un deuxième vaccin à l’échelle nationale. Même si les étudiants ne sont pas explicitement mentionnés dans la résolution, les ministres des sciences des États fédéraux y voient une confirmation de leur responsabilité particulière envers tous les étudiants. Afin de réaliser le droit à un enseignement supérieur complet, ils réaffirment leur volonté de poursuivre les opérations sur le campus de manière responsable au cours du semestre d’hiver en cours, en tenant compte des événements pandémiques régionaux.

2. Pour les ministres de l’éducation des États fédéraux, l’enseignement continu en face à face dans les écoles continue donc d’avoir la plus haute priorité afin de garantir le droit des enfants et des jeunes à l’éducation et à la participation. Bien sûr, la protection de la santé des élèves et de tous les employés des écoles doit être garantie. L’enseignement scolaire se déroule dans le cadre de mesures strictes de protection contre les infections et d’hygiène. Les écoles peuvent donc encore être considérées comme des lieux relativement sûrs, également par rapport à d’autres secteurs de la société. De plus, le stress psychosocial sur les enfants, les jeunes et les familles associé aux restrictions causées par la pandémie, qui augmente à nouveau massivement actuellement, doit toujours être pris en compte lors de l’examen des mesures à prendre dans le domaine scolaire.

3. Garder les écoles ouvertes est une tâche qui incombe à la société dans son ensemble. Après les nombreuses fermetures d’écoles de la dernière et avant-dernière année scolaire, dont la jeune génération et leurs familles ont dû assumer le fardeau, il est temps que les adultes fassent preuve de solidarité et prennent leurs responsabilités en respectant systématiquement les règles renforcées de la vie publique. Le cas échéant, de nouvelles restrictions de contact et d’accès pour les adultes non vaccinés doivent apporter une contribution supplémentaire à la maîtrise de la pandémie. De plus, les enfants et les adolescents tombent rarement gravement malades avec le COVID-19. Selon l’état actuel des connaissances, votre taux d’hospitalisation à la suite d’une infection au COVID-19 est très faible.

4. Les ministres de l’éducation des États fédérés tiennent à remercier tous les élèves, parents, enseignants et membres des équipes multiprofessionnelles des écoles ainsi que les autres employés des écoles qui continuent d’apporter une contribution significative pour garantir que les écoles ne soient pas un moteur de pandémie grâce au respect rigoureux des mesures de protection contre les infections et d’hygiène. Les mesures de protection contre les infections et d’hygiène dans les écoles ont été étendues ces dernières semaines et, en fonction de la situation sur place, peuvent être encore intensifiées. En particulier, les tests cohérents et réguliers dans les écoles et la règle 3G introduite sur le lieu de travail sont importants ici.

5. L’augmentation du taux de vaccination reste la clé pour contenir la pandémie. Les ministres de la culture des États fédéraux ont remercié la grande volonté d’assumer la responsabilité du nombre écrasant d’employés des écoles et des crèches qui avaient été vaccinés. Ils attendent cette volonté de la part de tous ceux qui n’ont aucune raison médicale de s’opposer à la vaccination. Les offres de vaccinations de rappel pour les enseignants et pour tous les spécialistes travaillant dans les écoles et les crèches ainsi que la nouvelle augmentation du taux de vaccination des 12 à 17 ans contribuent à réduire davantage le risque d’infection dans les écoles et les crèches. centres de soins. Pour y parvenir, davantage d’options de vaccination à bas seuil doivent être mises à disposition. Dès que les prérequis pour la vaccination des 5 à 11 ans seront disponibles, des offres de vaccination devraient également être disponibles pour cette tranche d’âge.

6. Le maintien de cours en présentiel continus pour tous les élèves est une condition essentielle pour mettre en œuvre efficacement les diverses mesures de soutien et de financement continues pour rattraper les déficits d’apprentissage causés par la pandémie et pour compenser le stress psychosocial causé par la pandémie chez les enfants et les les jeunes.

7. Les ministres des sciences des États fédéraux estiment que les universités sont bien équipées pour poursuivre en principe le semestre sur le campus, également compte tenu de l’évolution dynamique de la pandémie de COVID-19. Le taux de vaccination élevé parmi les étudiants, nettement supérieur à celui de la population générale, le degré élevé de discipline dans le respect des règles sur le campus et un ensemble différencié d’outils pour les mesures d’infection et d’hygiène sont des garants pour étudier, rechercher et enseigner en tant que en toute sécurité que possible le campus. Cet ensemble d’outils peut être adapté de manière appropriée à la situation respective sur site dans le but de maintenir une proportion d’enseignement en face à face aussi élevée que possible. Cependant, l’augmentation du taux de vaccination reste la clé pour contenir la pandémie. Les États fédéraux et les universités poursuivront leurs efforts pour informer les étudiants sur les offres de vaccination à un seuil bas.

8e. Les offres numériques complètent l’enseignement sur place et peuvent contribuer à maintenir la capacité d’étudier, en particulier dans les points chauds d’infection. L’infrastructure numérique, qui s’est encore élargie pendant la pandémie, et les outils développés pour les concepts d’enseignement et d’apprentissage numériques sont à la disposition des universités et peuvent être intelligemment liés à l’enseignement en face à face si nécessaire.
9. Les examens, les sections de formation pratique et artistique ainsi que les événements qui nécessitent des salles de laboratoire et de travail spéciales dans les universités devraient continuer à être rendus possibles en personne dans le cadre de ce qui est épidémiologiquement responsable.

dix En collaboration avec les universités, nous nous engageons à maintenir autant d’offres en présentiel que possible de manière responsable. Le discours direct et les rencontres personnelles font partie du cours. En même temps, nous voulons offrir à nos étudiants autant de sécurité de planification que possible dans leur vie personnelle et la planification de leurs études.

Conférence des ministres de l’éducation (KMK)

Les ministres et sénateurs des Länder responsables de l’éducation et de la formation, des universités et de la recherche ainsi que des affaires culturelles travaillent ensemble au sein de la Conférence permanente des ministres de l’éducation des Länder de la République fédérale d’Allemagne (en abrégé : Conférence des ministres de l’éducation). Les États fédéraux assument leur responsabilité vis-à-vis de l’État dans son ensemble de manière autocoordonnée. Dans les matières d’importance transnationale, ils assurent le niveau nécessaire de communauté dans l’éducation, la science et la culture.

Sur décision de la session plénière, des consultations indépendantes entre les ministres de la culture se tiendront à partir de 2019 sous l’égide du KMK. Ils forment une Conférence des ministres de la culture (Kultur-MK), qui donne son avis sur “les questions de politique culturelle d’importance suprarégionale dans le but de former une opinion commune et un processus de prise de décision”. La présidence de la Kultur-MK change parallèlement à la rotation de la Conférence des Premiers ministres.

Cela se traduit par les tâches suivantes :

  • convenir de l’uniformité et de la comparabilité des certificats et des diplômes comme condition préalable à la reconnaissance mutuelle,
  • travailler à la sécurisation des normes de qualité dans les écoles, la formation professionnelle et les universités,
  • promouvoir la coopération entre les institutions éducatives, scientifiques et culturelles.

La coordination nécessaire passe par des résolutions, des recommandations, des accords ou même des accords étatiques qui fournissent un cadre contraignant. Au regard de la diversité recherchée dans le système éducatif, on s’affranchit des réglementations détaillées pour laisser place aux innovations.

Plus d’informations

Ordonnance actuelle sur le confinement de Hambourg valable depuis le 6 décembre 2021 – EVO

Demandes des médias

Autorité pour la science, la recherche, l’égalité et les districts | bureau de presse

Jon Mendrala, attaché de presse

Téléphone : 040 42863 2322

Courriel : jon.mendrala@bwfgb.hamburg.de

Internet : http://www.hamburg.de/bwfgbb

Twitter: hh_bwfgb J’Instagram : hh_bwfgb

Conférence des ministres de l’éducation

Torsten Heil, service de presse

Téléphone : 030 25418 462

Courriel : Torsten.heil@kmk.org

Web : http://www.kmk.org

Leave a Comment